Marché et entreprise

(coresponsables élu(e)s le 1er mars 2016)
Notion large, le marché peut être appréhendé comme un espace sans frontières intérieures. Une fois consacrée son existence et délimitée son emprise, il invite à s’attacher aux échanges commerciaux et financiers, nationaux, européens et internationaux qu’il permet, à leurs instruments et à leur régulation. Il conduit aussi à s’intéresser à tout ce qui y circule librement : marchandises services, capitaux mais aussi personnes (actifs ou simples citoyens). Il pousse enfin à l’étude des entreprises qui en sont les acteurs, impliquant ainsi de s’intéresser aux droits de la concurrence (interne, européen, international) et de la distribution, des sociétés, des entreprises en difficulté, des contrats, de la commande publique, du travail.... La globalisation du droit et de l’économie et la crise économique et financière invitent à repenser non seulement les rapports économiques et juridiques entre entreprise et marché, mais également l’impact de cette évolution sur le droit et les institutions de droit interne, privé ou public, européen et international. Cet axe ouvre donc la perspective à des travaux juridiques, économiques, sociologiques et historiques de nature transversale et pluridisciplinaire.

Cet axe de recherche s’inscrit dans le prolongement de plusieurs masters : master juriste d’entreprise (MAJE), droit des affaires internationales, juriste européen, ainsi qu’en partie celui de conseil et contentieux (conseil en droit privé et public des affaires, contentieux économique).